Buster construit sa maison de rêve

En 1920, Buster Keaton tourne « La maison démontable », parodie du documentaire « Home Made » réalisé en 1919 par la Ford Motor Company pour promouvoir leur gamme de maisons préfabriquées.

Un couple de jeunes mariés reçoit comme cadeau de mariage, une maison en kit préfabriquée, livrée dans une dizaine de caisses. Il suffit de monter leur contenu dans le bon ordre pour obtenir en une semaine, une jolie petite maison individuelle !

Le projet est saboté par l’ex-prétendant de la jeune femme qui intervertit les numéros des caisses, et bien entendu par une date au destin fatidique…

Ce qui complique considérablement l’assemblage des pièces…

… et laisse perplexe face à la complexité de la construction (quiconque a déjà construit ou rénové une maison connaît ce sentiment).

Mais les nombreux obstacles ne découragent pas le mari agile et plein de ressources (Buster Keaton) et sa jolie femme candide pleine d’entrain (Sybil Seely).

Même si le résultat parait déconcertant, ce qui n’est guère surprenant, vu que le déconstructivisme devrait attendre encore quelques 60 ans avant d’avoir son heure de gloire grâce aux théories de Coop Himmelb(l)au, Peter Eisenman où encore Morphosis.

Même si le résultat paraît déconcertant… Ce qui n’est guère surprenant : le déconstructivisme devait attendre encore quelques 60 années avant de connaître son heure de gloire, grâce aux théories de l’agence autrichienne Coop Himmelb(l)au, Peter Eisenman à New York ou encore Morphosis en Californie.

L’allure surréelle que dégage la maison est compensée par l’ignorance assumée de ses propriétaires : chaque « bizarrerie » est acceptée par le couple avec un flegme désarmant et charmant (attitude qui a fait la gloire de Buster Keaton).

Comme si les désordres constructifs provoqués par l’inversion des caisses ne suffisaient pas, une tempête se déclenche lors de la pendaison de crémaillère et fait tourner la maison autour d’elle-même, comme un manège en folie !

Au lieu de constituer un endroit agréable pour vivre et un abri protecteur contre les intempéries, la maison semble contrarier le projet du couple et mener une existence propre.

Comble de malchance : la maison a été construite sur un mauvais lot et doit être déplacée de l’autre côté de la voie ferrée… pour finir traversée par un train !

ONE WEEK (La maison démontable) 1920 Buster Keaton

Une réflexion sur “Buster construit sa maison de rêve

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s