La maison du bonheur

Malgré son titre optimiste, « La maison du bonheur » ne s’avère pas seulement problématique, mais désastreuse pour le couple composé de Dany Boon et Michèle Laroque, dans la comédie dispensable* du même titre. Car les propriétaires sont vite dépassés par les difficultés qu’impliquent l’acquisition et la rénovation de leur maison de rêve, face à un promoteur véreux, un architecte incapable et des artisans approximatifs.

Le film s’inspire en partie de l’iconique et magnifique « 1 million clé en main » avec Myrna Loy et Cary Grant qui se font construire, non sans mal, leur maison de rêve :

L’exemple aurait pu être un cas isolé, mais la maison, quand elle est mise en avant dans le titre d’un film, s’apparente très souvent au genre horrifique. Elle est alors associée à quelque chose de négatif, de mauvais, de maléfique… Elle devient diabolique, mortelle où simplement remplie de mystères …

Même constat pour les titres anglophones où, quand il est question de demeures, les affiches annoncent des maisons peu accueillantes, peuplées de monstres, de secrets, de peurs, de poupées de cire, d’aliénés ou encore de femmes en folies. Force est de constater que les maisons de ces films n’ont pas ou peu d’intérêt architectural, ni de spécificités spatiales qui justifient les horreurs annoncées (à part un goût un peu trop prononcé pour le néo-gothique).

La maison du bonheur, si toutefois elle existe, est décidément pas facile à trouver (au cinéma).

* Le film contient quand même quelques bonnes répliques, comme la question de Dany Boon face à l’architecte : « Mais vous n’avez pas de plan ? » et sa réponse désinvolte : « Ah, c’est que quand on est perdu, qu’on a besoin de plan. »

LA MAISON DU BONHEUR 2006 Dany Boon

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s