Cadrer l’horizon n’est pas neutre

« Quand on travaille le rapport à l’horizon, c’est que l’horizon échappe. Il n’existe pas si on ne le regarde pas. (…)

L’horizon est un « lieu » où l’on peut se retrouver soi-même et tout le monde sait que ce n’est pas facile.

L’horizon interroge, envoie des messages métaphysiques, participe à construire la fiction méditerranéenne.

C’est ce qui a fondé l’œuvre de Klein, d’une certaine manière : le bleu, la profondeur, l’espace de sensibilité. Cadrer l’horizon dans un projet n’est pas neutre. » 

Marc BARANI (« Tenir Lieu – Taking Place” 2019)

C’est Raoul Coutard qui a cadré en cinémascope l’horizon de la méditerranée sous la direction de Jean-Luc Godard, avec Brigitte Bardot et Michel Piccoli sur le toit de la villa Malaparte à Capri. 

La villa Malaparte a été construite entre 1938 et 1943 par Adalberto LIBERA sur un rocher à Capri pour l’écrivain Curcio Malaparte, qui a également participé à la conception de cette villa exceptionnelle.

LE MEPRIS 1963 Jean-Luc Godard

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s